Trop chaud à la maison ? Rafraîchissez votre logement grâce à ces astuces !

15 juin 2021

Vous aussi, vous avez souvent trop chaud dans votre maison ou votre appartement ? Nous sommes de plus en plus souvent confrontés à des vagues de chaleur. Une étude a montré que, globalement, les 6 dernières années ont été les plus chaudes depuis qu’ont débuté les relevés systématiques de température. Et on s’attend à ce que ce phénomène aille en s’amplifiant. Garder son logement frais l’été deviendra donc l’un des plus grands enjeux de demain. Les principaux responsables du réchauffement climatique sont les gaz à effet de serre. Si nous voulons aller à l’encontre de cette tendance, il est important de chercher des solutions naturelles qui ne constituent pas un poids supplémentaire pour l’environnement. En combinant une toile de protection solaire, qui retient la chaleur du soleil avant même qu’elle ne puisse atteindre le vitrage, avec une ventilation nocturne intensive qui rafraîchit le logement la nuit, on obtient une solution efficace, respectueuse de l’environnement et économique. 

Les thèmes abordés dans cet article :


Qu’est-ce que la surchauffe ?

Quand on peut pleinement profiter de la lumière naturelle chez soi, on se sent tout de suite mieux dans sa peau. C’est pourquoi dans la plupart des logements modernes, on opte pour de grandes fenêtres. Mais cela présente également un inconvénient, étant donné que l’essentiel de la chaleur rentre par les fenêtres. Certes, le verre filtre les rayons UV, mais il laisse passer les rayons infrarouges. Même si ceux-ci sont invisibles, ils pénètrent tout de même bien dans la pièce et sont stockés sous forme de chaleur dans les matériaux présents dans notre logement.

En même temps, nos logements sont de mieux en mieux isolés et de plus en plus étanches à l’air. Cela n’a rien d’illogique puisque cela permet d’économiser énormément sur les frais de chauffage et d’énergie. Mais il y a un revers à la médaille : en été – et maintenant de plus en plus souvent aussi au printemps et en automne – la chaleur qui entre par les grandes fenêtres reste prisonnière à l’intérieur. Alors, quand on se retrouve confronté à une vague de chaleur de plusieurs jours, la chaleur s’accumule. Et compte tenu de cette bonne isolation et étanchéité à l’air, cette chaleur ne peut plus s’échapper vers l’extérieur, ce qui provoque la surchauffe.

Quelle est la température idéale d’une pièce ?

La plupart des gens choisissent de chauffer leur maison entre 19 et 22 °C, même si cela peut varier d’une personne à l’autre. C’est en tout cas la température idéale pour le salon et elle peut même être un peu plus basse dans la chambre à coucher. Une étude a montré que l’on dort mieux dans une pièce fraîche dont la température idéale se situerait entre 14 et 16 °C. Il est important de toute façon que les chambres d’enfant ne soient pas trop chaudes.



La température ambiante idéale pour les bébés jusqu’à 2 mois est de 20 °C. À partir de 3 mois, on recommande une température entre 15 et 18 °C. La même règle vaut ici aussi : mieux vaut avoir un peu plus froid que trop chaud.

On sait qu’il peut être très nocif de laisser de jeunes enfants dans un endroit surchauffé. En effet, les plus petits ne sont pas encore en mesure de réguler leur température corporelle, comme le font les adultes grâce à la transpiration. Dès lors, laisser un long moment de jeunes enfants dans un logement surchauffé peut provoquer la déshydratation et le coup de chaleur. Mais la surchauffe n’est pas seulement nocive pour les enfants, elle peut aussi être très dangereuse pour les personnes âgées. Il est donc essentiel qu’eux aussi dorment dans une chambre à coucher bien fraîche.

Comment garder sa maison fraîche pendant une vague de chaleur ?

S’il fait 34 °C ou plus l’été également dans votre maison, ça n’est pas là que vous trouverez la fraîcheur tant recherchée. Alors tous les moyens sont bons pour garder la tête au frais. En jetant un coup d’œil sur google, vous trouverez les solutions les plus folles : depuis le fait de laisser votre frigidaire et votre congélateur ouverts, de congeler des bouteilles d’eau et de les placer devant un ventilateur jusqu’à s’étaler du yogourt sous les aisselles (et ça n’est pas une plaisanterie !)…

Vous avez le moral dans les chaussettes ? Vous êtes pris d’un accès de ‘summertime sadness’ ? Pas de panique, il existe des solutions plus efficaces et agréables. Même si bien sûr, chacune d’entre elles a aussi ses inconvénients.

Rideaux

Dès qu’il fait chaud et que le soleil brille à l’intérieur d’une habitation, nombreux sont les gens qui tirent les rideaux. Cela aide sûrement mais cette solution est loin d’être efficace. Pourquoi ? Parce que vous n’arrêtez pas les rayons du soleil avant qu’ils n’atteignent le vitrage, mais seulement après… et donc le mal est déjà fait. Le vitrage laisse pénétrer les rayons infrarouges, ce qui réchauffe encore plus l’intérieur. Si vous voulez éviter que votre logement se réchauffe de l’intérieur, alors vous devez arrêter les rayons du soleil avant même qu’ils n’atteignent le vitrage. Cela est possible avec des stores ou des volets.

Film de protection solaire

Nombreux sont ceux qui équipent leurs fenêtres d’un film solaire. Ce film est généralement fixé à l’intérieur de la fenêtre et vise à bloquer les rayons infrarouges. Si ces films aident un peu, ils ne sont pas très efficaces. Étant donné que le film est placé à l’intérieur de la fenêtre, il n’arrête pas les rayons du soleil, qui atteignent finalement le vitrage et réchauffent la maison ou l’appartement. Par ailleurs, ils présentent l’inconvénient de ne pas pouvoir être installés sur des vitrages à haut rendement, lesquels sont beaucoup utilisés dans les logements modernes. Cela peut provoquer des ponts thermiques. Certes, il existe des films solaires pour vitrages HR++, mais leur efficacité est moindre. 

Par ailleurs, les films solaires ne sont pas dynamiques. C’est là un autre inconvénient. Si vous voulez laisser entrer le soleil dans votre habitation l’été, non seulement parce que cela est agréable mais aussi, parce que cela peut vous faire économiser d’importants frais de chauffage, vous devez de nouveau enlever le film. Ce genre de film ne peut donc être utilisé que durant les mois d’été.

Vitrage de protection solaire

Le vitrage de protection solaire ressemble à un vitrage normal, mais il est légèrement moins transparent et il est teinté par apposition d’une couche d’oxyde métallique spéciale. Cela permet de retenir en partie la chaleur du soleil à l’extérieur, tout en laissant pénétrer la lumière du jour. Le principal inconvénient est que, comparé à des volets ou à des stores, un vitrage de protection solaire est beaucoup moins efficace.

Les stores retiennent 4 à 5 fois plus de chaleur du soleil à l’extérieur qu’un vitrage de protection solaire. Dès lors, il arrive fréquemment que les gens dont le logement est équipé de vitrages de protection solaire rajoutent par la suite une protection solaire extérieure ou des volets. Pour qui le souhaite, et veut éviter de monter de grands caissons sur la façade, nous avons le Fixscreen Minimal. Grâce aux petites dimensions de ses coulisses et de son caisson, ce store peut être subtilement intégré partout. Un vitrage de protection solaire peut également présenter l’inconvénient qu’en pénétrant à l’intérieur, la lumière prend la couleur de la couche d’oxyde métallique qu’elle traverse. Et tout le monde ne trouve pas cela agréable.

Les vitrages de protection solaire ne sont pas dynamiques non plus. Et cela constitue un inconvénient l’hiver. Quand il fait plus sombre et froid, on préfère laisser entrer le plus de soleil possible à l’intérieur de chez soi. Mais cela n’est pas possible avec un vitrage de protection solaire. Il n’est fonctionnel qu’au cours des saisons chaudes.

Climatisation

Dès l’annonce des premières chaleurs, vous voyez des tonnes de gens se précipiter dans les magasins pour acheter des climatiseurs. Cela paraît logique, mais ce qu’un grand nombre d’entre eux ne comprend pas, c’est que ces appareils sont de véritables gouffres énergétiques. Un climatiseur qui tourne à plein régime consomme autant que 3 fers à repasser. Si vous utilisez votre climatiseur tout l’été, la facture sera salée.

En outre, les chocs thermiques que peuvent provoquer les climatiseurs ne sont pas très bons pour la santé. Il fait 20 °C à l’intérieur alors que la température extérieure affiche 35 °C, vous imaginez ?! Et vous vous étonnez encore de passer votre temps à renifler alors qu’il fait si chaud dehors ? Bien souvent, cela est dû à un réglage de la climatisation sur une température trop froide. Cela assèche les muqueuses nasales, détruisant la barrière qui empêche les virus du rhume et autres virus de pénétrer dans notre organisme.

Et il n’est pas bon non plus pour l’environnement de voir l’utilisation de la climatisation s’intensifier partout dans le monde. Car, si ces systèmes permettent de faire entrer de l’air froid à l’intérieur, ils rejettent aussi de l’air chaud à l’extérieur, ce qui contribue à l’accélération du réchauffement climatique. En conséquence de quoi, les gens vont avoir encore davantage recours à l’air conditionné. On tombe ainsi dans un cercle vicieux.

Heureusement, il existe encore d’autres manières naturelles et efficaces pour rafraîchir une maison sans la clim – nous les avons résumées pour vous ci-après. La clim est une solution à utiliser ponctuellement, lorsque les températures atteignent des valeurs extrêmes. Lorsque l’air se rafraîchit à peine durant la nuit, une clim peut venir compléter ces solutions naturelles. À condition qu’on ne la laisse pas tourner inutilement pendant des heures.

Volets et stores

Volets et stores remplissent la même fonction : ils arrêtent les rayons du soleil avant même qu’ils n’atteignent le vitrage. Cela empêche que l’intérieur d’un logement se réchauffe. Volets et stores sont les solutions les plus efficaces qui existent sur le marché. Gardez-les baissés toute la journée lorsqu’il fait grand soleil dehors et vous garderez ainsi votre intérieur bien frais. Ils permettent de garder jusqu’à 90 % de la chaleur à l’extérieur, surtout en combinaison avec un double vitrage bien isolant.

Si vous les comparez, stores et volets ont chacun leurs avantages et leurs inconvénients. Les stores peuvent couvrir jusqu’à 22 m² de surface, ce qui n’est pas le cas des volets. Contrairement aux stores, les volets ne sont pas transparents et ne laissent pas passer la lumière. Lorsque vous baissez les volets, vous vous retrouvez entièrement dans l’obscurité. Avec des volets, il est pratiquement impossible de voir ce qui se passe à l’intérieur. Avec des stores, cela dépend du type de toile que vous choisissez.

Le degré de transparence est une arme à double tranchant. Lorsque vous fermez les volets, vous ne voyez plus ce qui se passe à l’extérieur. Cela peut déranger ceux qui ont des enfants en bas âge. En effet, comment alors garder un œil sur eux ? Et surtout : s’abriter de la chaleur à l’intérieur avec comme source de lumière, un éclairage artificiel ? Avouez que cela ne vous plairait pas trop. Cela n’est pas le cas avec des stores de protection solaire. Les stores bloquent la chaleur du soleil, mais n’entravent pas la vue sur l’extérieur et n’empêchent pas non plus le lumière naturelle d’entrer. Vous souhaitez pouvoir conserver la vue sur votre beau jardin, ou vous souhaitez que la lumière naturelle continue d’entrer à l’intérieur, dans ce cas des stores sont la meilleure solution.



Parce que l’œil aussi aime toujours avoir quelque chose à regarder. Des deux solutions, la toile de protection solaire est la plus subtile. Les toiles de protection solaire actuelles – que ce soit pour des constructions ou pour des rénovations – peuvent être intégrées discrètement dans la façade, de manière quasi invisible. Par rapport à des volets, les stores conviennent à de plus nombreux types de logements étant donné qu’ils n’en modifient pas l’aspect. Ils sont par ailleurs disponibles en différentes couleurs, ce qui vous permet d’encore mieux les harmoniser avec votre logement. Conseil à ceux qui font construire : retenez l’idée des stores dès la première esquisse du projet : vous pourrez les intégrer de manière quasi invisible dans la façade.

Même si à première vue, cela semble être l’inverse, les stores sont plus faciles à entretenir que les volets. La toile se lave facilement alors que les volets comptent une multitude de petits interstices rendant leur nettoyage difficile. 

Protection solaire structurelle ou panneaux coulissants

Pour retenir le soleil, il y a aussi la solution de la protection solaire structurelle. Celle-ci fait alors partie intégrante de votre habitation et elle est moins dynamique que les stores, mais elle arrête également le soleil avant qu’il n’atteigne la fenêtre, ce qui fait d’elle une solution tout aussi efficace. Le choix s’opère alors sur base de critères architecturaux ou esthétiques. Une protection solaire structurelle ou des panneaux coulissants ajoutent du caractère et apportent à l’habitation cette petite touche architecturale supplémentaire qui fera toute la différence.

Le nightcooling ou la ventilation nocturne intensive

Retenir les rayons du soleil avant qu’ils n’atteignent la fenêtre, c’est bien, mais si la vague de chaleur se prolonge, cela ne suffira pas à rafraîchir votre maison. Si c’est effectivement par les fenêtres que pénètre l’essentiel de la chaleur, celle-ci finira aussi par s’infitrer à travers les murs et le toit si votre habitation est exposée 5 jours d’affilée à des températures extrêmes. Et, comme on l’entend dire souvent, une fois que la chaleur est à l’intérieur, il est trop tard pour la déloger de nos habitations si bien isolées et étanches à l’air. À moins que la température se rafraîchisse suffisamment la nuit…

En combinant protection solaire et ventilation nocturne intensive – souvent appelée aussi nightcooling – votre logement sera véritablement balayé par l’air frais de la nuit. La chaleur qui s’est accumulée à l’intérieur pendant la journée sera extraite du logement en deux temps trois mouvements. Ainsi, vous pourrez prendre votre petit-déjeuner dans une maison bien fraîche ou un appartement bien frais. En fait, logiquement, cela revient à laisser plusieurs fenêtres ouvertes toute la nuit, lorsque l’air refroidit. Au risque de laisser également pénétrer les moustiques, les insectes et les cambrioleurs. Sauf si vous installez des grilles de rafraîchissement nocturne dans les fenêtres. Il suffit d’ouvrir le clapet situé derrière la grille pour laisser passer un flux d’air suffisant et permettre ainsi à l’air intérieur de se rafraîchir, tout en dormant ‘les fenêtres ouvertes’. Avec le nightcooling, vous pouvez réaliser une différence de température jusqu’à 5 °.



Mais pour utiliser ce système, il faut bien sûr que l’air se rafraîchisse suffisamment la nuit. Si ce n’est pas le cas, vous n’avez d’autre choix que de recourir à un climatiseur, sachant que les systèmes d’air conditionné sont de véritables gouffres énergétiques. Mais grâce aux stores et au nightcooling, vous réduisez la consommation d’électricité pour le rafraîchissement actif à un minimum absolu. Alors, inutile de s’en priver.

Que se passe-t-il quand il fait trop chaud  à l’intérieur d’un appartement?

Passer des jours dans un logement surchauffé n’a rien d’agréable, nul besoin de faire un dessin. Cela est par ailleurs nuisible à la santé, et peut même mettre en péril la vie des bébés et jeunes enfants. Opter pour des solutions artificielles n’est pas idéal non plus, parce que les chocs thermiques peuvent rendre malades et qu’il vaut donc mieux les éviter. Nous allons voir plus en détail ci-après les effets négatifs de la surchauffe sur le corps humain. 

Déshydratation

Lorsqu’il fait très chaud, notre organisme va essayer de se rafraîchir en transpirant. Notre corps régule ainsi sa propre température, ce qui permet de dissiper la chaleur excessive. D’un côté, cela est très efficace et intelligent de la part de notre organisme, mais cela présente aussi un gros inconvénient. En transpirant constamment, nous perdons énormément de liquide, ce qui peut mener à la déshydratation. Le meilleur et premier indicateur est la sensation de soif que l’on ressent.

Pendant les vagues de chaleur, il est conseillé de boire jusqu’à 2 litres d’eau par jour. Si vous avez la tête qui tourne ou que vous sentez vos jambes se dérober, c’est souvent le signe que vous êtes en train de vous déshydrater. Cela peut être très dangereux, surtout pour les personnes âgées, les (jeunes) enfants ou les personnes ayant une santé fragile. Souvent, elles ne réalisent pas assez vite qu’elles sont en train de se déshydrater ou ne savent pas comment faire comprendre clairement la situation à leur entourage. Cela peut provoquer stress thermique, nausées, maux de tête, et dans les cas extrêmes, accidents vasculaires cérébraux, insuffisance cardiaque et même entraîner la mort.

Essoufflement

Quand il fait très chaud, cela peut rendre la respiration difficile ou donner une sensation d’oppression, même si généralement, les personnes en bonne santé ressentiront moins ces désagréments. Mais ce n’est pas la même histoire pour les personnes qui souffrent d’asthme, de maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC) ou de fortes allergies. Quand il fait très chaud, nous sommes nombreux à respirer davantage par la bouche, et à avoir une respiration plus rapide. Cela nous donne le faux sentiment d’avoir moins chaud. Mais cela peut provoquer de l’hyperventilation, parce que la respiration est trop rapide et profonde. Et l’ironie veut que nous réduisions ainsi notre apport en oxygène, ce qui provoque des vertiges, des essoufflements, des sensations de picotements, des palpitations, des maux de tête et des nausées. Lorsque ce phénomène se répète trop souvent, cela peut nuire à l’organisme.

Maux de tête

L’épuisement par la chaleur résulte d’une déshydratation à long terme de l’organisme. Cela se manifeste sous forme de vertiges, de sensation d’oppression, de fatigue et de maux de tête. Si cette situation se prolonge, et dans les cas extrêmes, cela peut provoquer coup de chaleur et insuffisance cardiaque.

Manque de sommeil et fatigue


Une chambre trop chaude peut empêcher de dormir. Avouez que s’il fait 30 °C dans votre chambre, et que vous êtes baigné de sueur, vous ne vous endormirez pas facilement. En d’autres termes, se sentir bien dans sa chambre est essentiel pour pouvoir récupérer suffisamment et être frais et dispo pour attaquer la journée à venir. À moins que vous ne disposiez de grilles de rafraîchissement nocturne, il n’est pas idéal de dormir les fenêtres ouvertes l’été. Certes, cela permet de rafraîchir l’air de la chambre, mais vous risquez aussi d’attirer de nombreux insectes à l’intérieur, comme des moustiques. Et entendre un moustique vrombir autour de votre tête ne vous aidera certainement pas à vous endormir non plus.

Altération du logement

Mais il n’y a pas que notre organisme et notre bien-être qui pâtiront de la surchauffe. Notre intérieur ne sera pas ravi non plus. En particulier les meubles, accessoires, photos, etc. sont très  sensibles à la décoloration par le soleil qui vient taper directement sur la vitre. Imaginez votre précieuse œuvre d’art ou collection de vinyles décolorée parce qu’elle est restée exposée un peu trop longtemps aux rayons du soleil. Ce serait la catastrophe, non ? Le fait est que la lumière agit sur certaines substances. La lumière, et en particulier la lumière ultraviolette, peut altérer ces substances (vieillissement prématuré, oxydation, décoloration, etc.).

De même, les amoureux des plantes apprécieront la présence de stores. Les plantes ont, certes,  besoin de la lumière du soleil, mais pas en trop grande quantité, sinon cela leur devient nuisible. Étant donné qu’elle est dynamique, une toile de protection solaire représente la solution idéale pour parer à ce problème. En effet, vous pouvez faire en sorte que vos plantes reçoivent encore suffisamment de lumière du soleil le matin et que, dès qu’il commence à faire trop chaud l’après-midi, vous puissiez descendre la toile et protéger vos plantes de la grosse chaleur.

Mesurer la température de son logement

Mesurer, c’est savoir, et cela vaut aussi pour votre logement. S’il fait souvent trop chaud chez vous et que vous constatez que les températures sont souvent trop élevées, alors vous savez qu’il y a un problème et que des mesures structurelles s’imposent. Disposer d’un bon outil de mesure est une chose, mais vous devez aussi pouvoir consulter les données, et également pouvoir les conserver, un certain temps si vous voulez tirer les bonnes conclusions. Notre outil de mesure, le Renson Sense n’est pas seulement un détecteur de CO2 intelligent, il répertorie également d’autres paramètres, comme la température et la luminosité (solaire). Cela est très utile, mais ce qui rend le Sense véritablement intéressant, c’est que l’appareil est connecté et qu’il conserve les résultats de mesure dans une application dédiée. L’application vous permet de consulter l’historique et de détecter et résoudre d’éventuels problèmes structurels.

Conseils professionnels

Il règne souvent une chaleur malsaine dans votre logement ? Pendant les mois d’été, la chaleur est souvent insupportable à l’intérieur ? Alors n’attendez pas plus longtemps et réagissez. Contactez l’un de nos Ambassadeurs ou Ambassadeurs Premium. Ces spécialistes en protection solaire vous apporteront toute leur assistance et vous aideront à trouver la solution convenant le mieux à votre habitation. Nous avons des solutions aussi bien pour les projets de construction que pour les projets de rénovation.

Trouvez un revendeur